Le soin par les Fascias, qu’est-ce que c’est ?

On nous demande souvent « c’est quoi ça ??, La fascia c’est un massage de la face (du visage) c’est ça ?? »

Et non !!! Le fascia est selon l’expression consacrée une « membrane élastique recouvrant une structure anatomique, composée essentiellement de fibres et de collagène, pouvant avoir une influence sur la dynamique des muscles ». Voilà on a tout dit…..En fait non, à quoi servent ces membranes et surtout quel impact de la fascia-thérapie sur l’ensemble du corps ?

Pour nous éloigner un peu de l’académique voyons un exemple concret. Vous avez devant vous un blanc de poulet, bien. Maintenant regardez plus en détail, vous voyez ce long filament blanc qui est presque en surface ? Et bien le fascia, c’est ça !!!

images

 

Nos corps en sont recouverts de la tête aux pieds, pas une structure, pas un organe ni un os n’a pas son fascia qui le « protège » des influences extérieures…..On estime donc en soin avec les fascias que lorsqu’un un organe, tendon ou muscle est touché c’est d’abord son fascia qui n’a plus la bonne dynamique, on ira donc d’abord chercher à détendre ce fascia plus que la structure en elle-même. Car à son état « naturel » le fascia permet à toutes ces parties du corps de garder une souplesse, de la mobilité et de rester en lien les unes avec les autres.Comment détend-on un fascia ? Grâce à un toucher subtil mais néanmoins profond, le thérapeute ira vérifier la zone en douleur, puis il contrôlera que le mouvement de la membrane est équilibré. S’il ne l’est pas alors le thérapeute se mettra à l’écoute du corps du patient, et cherchera à rééquilibrer ce rythme interne. C’est là que la séance débute vraiment, grâce à sa concentration et à une longue pratique, le thérapeute emmènera la structure en souffrance à sa phase aigue de déséquilibre pour permettre à l’organisme d’ainsi se réorganiser de lui-même, c’est ce que l’on nomme l’homéostasie ! En effet, d’après une étude parue en 2006 dans le « Journal of Biomechanics » , « les fascias pouvant se contracter à la manière d’un muscle, peuvent avoir une influence sur la mécanique musculo-squelettique » !

images (1)

On comprend bien ici qu’une séance en fascia n’est pas forcément très agréable à vivre, du moins en début et au cœur de la séance, justement « à cause » de ce passage par une phase aigüe de douleur qui bien heureusement ne dure pas. Le but d’une séance étant que la personne sorte du cabinet détendue et en moindre souffrance, il est alors primordial d’identifier les multiples facteurs qui font que la personne souffre à tel endroit de son corps et ce qui se « cache » derrière cette douleur…Bien évidemment, nous ne sommes pas magiciens nous ne pouvons pas tout soigner et soulager. Par contre, nous pouvons essayer de soutenir une personne souffrante et essayer d’apporter un mieux-être pour vivre au mieux dans son corps. Ce qui est intéressant dans cette approche et que le patient participe à la séance, guidé par le praticien est amené à se mettre à l’écoute de son corps et de sa douleur il peut l’appréhender à un stade différent de ressenti. En effet, en ayant un suivi en fascia on redécouvre son corps en quelque sorte et la façon de vivre et bouger avec ! On y inclut là, la dimension énergétique et émotionnelle de son corps, l’alimentation bien sûr mais aussi la posture quotidienne et l’état émotionnel globale du patient……

Très souvent en séance il arrive que les patients soient un peu déboussolés : « Mais je ne comprends pas, je viens pour un mal de crâne et vous me posez les mains sur le ventre ?? » ou alors « Et ça fait quelques chose votre truc, non parce que d’habitude il me fait craquer et je sens bien le contact de ses mains alors que là…. » Très souvent ces phrases sont suivies d’un profond relâchement devenant parfois sonore au bout de quelques minutes… Pas de problème, ça c’est le système nerveux qui vient de comprendre qu’il peut relâcher et il en profite ! Tout comme ce monsieur avec ses maux de crâne qui se rend compte que son ventre est plus souple que lorsqu’il est arrivé et ne s’est même pas rendu compte qu’il n’a plus de douleur en haut….Tellement de cas de figure ou l’incrédulité est suivie d’un regard neuf sur son propre corps et le fait de vivre à l’aise dedans.

Sans manipulation, sans craquement, en étant à l’écoute de ses sensations on arrive en quelques séances à empêcher des douleurs installées et récurrentes de revenir….N’oublions pas que le praticien ne fait pas tout, le souffrant doit être un minimum persuadé que cette technique est bonne pour lui et efficace car autrement le chemin ne sera parcouru qu’à moitié ! La portée est tellement plus puissante si le chemin est parcouru à deux, en relation de confiance et de lâcher-prise, le patient pourra y aller les yeux fermés et le thérapeute sait que la personne allongée sous ses mains fera sa part en évitant de se torturer l’esprit à savoir si oui ou non ça marche, si tout ça c’est pas des élucubrations post new âge !!

Bon nombre de personnes ayant expérimenté une séance de fascia « sérieuse » sont toutes étonnées des résultats obtenus assez rapidement et avec un toucher aussi subtil….Une fois la mobilité du corps retrouvée, la personne en tire le bénéfice principal de vivre mieux avec et dans son corps !

giphy

 

Nous rappelons également que les soins en fascia ne se substituent en aucun cas à un traitement médical et pour des pathologies lourdes il est bien évidemment préférable de se rapporter à l’avis d’un médecin!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s